ACTUALITÉS


Découverte du Réseau Arc en ciel 4 pour les plus de 60 ans - ValJoly et Musverre




En collaboration avec le Réseau Arc en Ciel 4, les CLIC de l'arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe proposent aux personnes âgées de plus de 60 ans de découvrir le Val Joly et le Musverre via les transports Arc en Ciel 4 le mardi 04 juillet et le jeudi 06 juillet 2017.


> Plus d'informations

Rendez vous aux jardins au MusVerre




Dans le cadre de l'évènement national des Rendez-vous aux Jardins, le MusVerre propose des expositions et des animations à l’intérieur du musée et dans la pâture environnante du 31 mai au 04 juin 2017.


> Plus d'informations

AGENDA


Brocante du 14 juillet 2017




Les Amis du Point du Jour organisent leur brocante annuelle le vendredi 14 juillet 2017 de 8h à 18h à l'ancienne école du Point du Jour d'Anor (Rue du Roi Albert 1er).


> Plus d'informations

25ème Festival Mondial de musiques et danses folkloriques




Le 25ème Festival Mondial de Musiques et de Danses Folkloriques organisé par Festiv'Anor avec le concours de la Municipalité d'Anor se déroulera le samedi 27 mai 2017 à 20h et le dimanche 28 mai 2017 à 15h à la Salle des Fêtes Robert Dubar d'Anor.


> Plus d'informations

Notre gîte de séjour

Revue de presse


Un gîte de groupe tout au sud du Nord

Publication : Le Nord, la lettre

Le 01 Février 1999

Les touristes se ruent vers le sud et la montagne ? Qu'à cela ne tienne, Anor devrait leur plaire : la commune la plus méridionale de notre département est la plus élevée, puisqu'elle culmine à 270 mètres ! Plus sérieusement, Anor est un charmant village au milieu de la verdure qui, depuis quelques mois, offre une possibilité de logements pour les groupes.

 

En effet, la commune a racheté en 1992 une vaste maison de maître qui appartenait à la société de verreries Boussois. Elle y a d'abord aménagé un centre de restauration municipal et une dizaine de logements pour personnes âgées, avant d'y réaliser un gîte de groupe. Ce gite, inauguré en décembre, permet d'accueillir 32 personnes, dans sept chambres (dont une est accessible aux personnes handicapées), une petite cuisine, une salle à manger, des sanitaires et une "salle de convivialité" avec espace de détente, bar et télévision. Cette année, une partie du parc sera aménagée avec des jeux et un barbecue. La commune peut mettre à la disposition des groupes du bâtiments sportifs et scolaires. Deux emplois?jeunes ont été embauchés pour accueillir le visiteurs et animer des activités. Ainsi, lu groupes de scolaires, d'étudiants, de sportifs, de marcheurs, mais aussi les familles qui réservent le gîte pour un mariage ou un baptême y trouveront toutes les commodités qu'ils peuvent espérer. La commune a bénéficié de subventions du Conseil général (196 800 F pour le gîte à proprement parler, 20 680 F pour la restauration du patrimoine architectural) et de fonds européens dans le cadre de l'Objectif 1 (320 000 F). Et puis, félicitations aux Anoriens : pour la restauration de ce bâtiment, la commune a en effet obtenu, parmi 900 communes françaises candidates, le premier prix du concours "Regard sur le développement local" décerné par le ministère de l'Environnement.

 



Anor

Mot d'ordre à Anor : économies d'énergies

Publication : Les Clés de l'Energie

Le 01 Janvier 1999

"C'est la politique de la municipalité" aborde d'emblée Jean-Luc Pérat, maire de cette accueillante commune avesnoise de 3128 habitants, et point culminant du Nord ! "Anor fut d'ailleurs commune pilote pour l'Agence Régionale de l'Energie" précise le Maire.

Tous les bâtiments communaux furent passés "au peigne fin". Un diagnostic fut établi.
Constat : beaucoup de perte d'énergie.
La municipalité a donc décidé de prendre des mesures draconiennes : double vitrage, chauffage individualisé, programmation adéquate. Résultat : 90 % des bâtiments communaux chauffés au gaz, énergie la moins chère" affirme en souriant le premier magistrat. Un léger grief pourtant côté gaz, concernant les extensions : "le fameux seuil de rentabilité" ! Il conviendrait de ne pas mettre de date butoir ou d'élargir la période de remboursement. Surtout lorsque les mairie, comme la nôtre par exemple, aide au démarchage...
Toutefois, disponibilité, accessibilité et rapidité ; trois noms qui qualifient les services de Gaz de France.
Sur le plan électricité : mise à part les ententes très cordiales, j'aimerais tant que tout le réseau soit enterré ! Malheureusement, le coût s'avère très élevé. Trop élevé. Il faudrait que le cahier des charges soit signé, sourire entendu ! Pour attirer le tourisme, Anor représente le lieu idéal. Rien ne manque à ce jour : infrastructure, sportive, et culturelles, sentiers pédestres, pratique du cyclisme, du VTT, de l'équitation etc... centre de restauration et depuis décembre un spacieux gîte de groupe. Situé dans un bâtiment réhabilité, cette réalisation anorienne fut primée au plus haut niveau "J'ai reçu un trophée des mains de Madame La Ministre de l'Environnement" annote fièrement Jean-Luc Pérat. Pour se mettre au vert à Anor, aucun problème.



Anor

L'exemple d'une réhabilitation réussie

Publication : Maires en Nord

Le 10 Avril 1999

En plusieurs étapes, la commune d'Anor s'est attaquée au problème posé par la présence d'une ancienne friche industrielle, située au cœur de la ville. A l'origine une Maison de maître, devenue un temps colonie de vacances, ce bâtiment est resté dans l'esprit de la population un symbole de l'histoire et de la vie d'Anor. C'est pourquoi il a été décidé d'entreprendre une reconversion à la fois utile et esthétique.
Ensemble polyvalent, il accueille le centre de restauration scolaire, des logements réservés pour les personnes âgées, et un hébergement collectif labellisé Gîte de France pour 32 personnes.
Ce nouvel espace de vie reçoit, pour la restauration scolaire, et grâce à des transports par bus pour les plus éloignés, tous les enfants des écoles d'Anor. Les lieux sont à la fois lumineux, adaptés aux plus petits et bénéficient surtout d'un niveau de sécurité et d'hygiène alimentaires irréprochable.
Aux côtés des nouvelles générations, dix logements sont destinés aux personnes âgées, lesquelles peuvent aussi bénéficier de la restauration municipale. A l'avenir, les personnes à mobilité réduite pourront aussi, grâce a un service à domicile, bénéficier de ces repas.

Un gîte de groupe
Enfin, la commune d'Anor, site touristique de l'Avesnois, a prévu la réalisation d'un gîte de groupe. Ce gîte, inauguré en décembre dernier, permet d'accueillir 32 personnes, dans sept chambres dont une est accessible aux personnes handicapées). Il comprend aussi une petite cuisine, une salle à manger, des sanitaires et une "salle de convivialité" avec espace de détente, bar et télévision. Cette année, une partie du parc sera aménagée avec des jeux et un barbecue. La commune peut mettre à la disposition des groupes des bâtiments sportifs et scolaires, Deux emplois-jeunes ont été embauches pour accueillir les visiteurs et animer les activités. Ainsi, les groupes de scolaires, d'étudiants, de sportifs, de marcheurs, mais aussi les familles qui réservent le gîte pour un mariage ou un baptême y trouveront toutes les commodités qu'ils peuvent espérer.
On peut chiffrer cette réalisation à 7 millions de francs. Pour ce faire, la commune a bénéficié de subventions du Conseil Général du Nord (196 800 F pour le gîte à proprement parier, 20 680 F pour la restauration du patrimoine architectural) et de fonds européens dans le cadre de l'objectif 1 (320000F pour le gîte et 218000 F pour la chaufferie collective), de l'État (DGE), de l'Agence de l'Eau, de l'Agence Régional de l'Energie et d'EDF-GDF. A noter aussi la participation importante des techniciens municipaux pour les abords du bâtiment.

Lauréat du concours "regards sur le développement local"
Cet espace "inter génération" a été reconnu au niveau national et a permis à la Ville d'Anor de recevoir, parmi 900 communes françaises candidates, le premier prix du concours "Regard sur le développement local" décerné par le Ministère de l'Environnement.
Lancé à l'initiative du Crédit Local de France et du Ministère de l'Amégement du Territoire et de l'environnement lors du Congrès de l'Association des Maires de France 1997, ce concours "Regards sur le développement local" visait à récompenser les initiatives contribuant à améliorer le paysage communal. Après avoir analysé l'évolution des paysages à partir de photos récentes et d'images d'archives communiquées par les communes françaises candidates, le jury a retenu 5 lauréats parmi lesquels figure la commune d'Anor.
Le prix a été remis personnellement à Monsieur Jean-Luc Pérat, Maire de la commune d'Anor, par Madame Dominique Voynet et Monsieur Pierre Richard (président du Crédit local de France - Dexia) le 19 novembre 1998 lors du congrès de l'Association des Maires de France.
Si cette réussite fut le projet phare de la mairie d'Anor, il s'inscrit aussi dans une politique d'amélioration du cadre de vie urbain Des aménagements extérieurs sont encore prévus autour de cette Maison, la rénovation des façades, de la place... les idées ne manquent pas pour redorer vie à ce patrimoine culturel et touristique d'Anor, symbole de l'Avesnois, région à découvrir... même pour les gens - et les Maires du Nord.



Anor

Maintenant, l'hébergement est possible

Il a été souvent écrit que l'Avesnois manquait de structure pour accueillir des groupes. Anor corrige ce défaut.

Publication : La Voix du Nord
Auteur : Frank Bazin

Le 09 Décembre 1998

En réalisant la réhabilitation des anciens bâtiments des colonies de vacances des Glaces de Boussois, la commune d'Anor a fait d'une pierre deux coups. D'abord, elle à réussit à débarrasser son centre-ville d'une abominable verrue. Aujourd'hui, le bâtiment héberge la restaurant municipal, des logements locatifs et un gîte de groupe.
Cette dernière structure a été inaugurée vendredi par les élus locaux, sous la présidence de Caroline Charles, présidente du comité départemental du tourisme. On notait également la présence de Louis Bonneau, président des gîtes de France du Nord. Jean-Luc Pérat, maire de la commune, a guidé la visite des locaux.
Le bâtiment en lui-même est tout à fait achevé. Mais les environs doivent encore bénéficier de travaux. Pour le gîte, divers aménagement doivent sortir de terre sur l'arrière de l'édifice : barbecue, espace de pique-nique, terrain pour installer quelques tentes... A court terme, la voirie et les réseaux doivent être réalisés sur la partie gauche du gîte, au-delà de la bibliothèque et du syndicat d'initiative. Des parkings sont prévus. Les travaux doivent démarrer rapidement. L'ouverture des plis est prévue pour dans quelques jours.
La commune attend avec impatience la programmation de la construction d'une résidence pour boucler la requalification des lieux. Ce projet a déjà reçu l'appui de la population : plusieurs demandes de logements ont été enregistrées à la mairie. La balle est maintenant dans le camp du CIL.

Trophée national
Une autre reconnaissance est venue récompenser les travaux du conseil municipal. Le jury du concours Regards sur le développement local a primé la réalisation anorienne. Cette opération était organisée par le ministère de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire et le crédit local de France. Neuf cents communes ont fait parvenir un dossier de participation. C'est Anor qui est monté sur la plus haute marche du podium. Et Jean-Luc Pérat a reçu le trophée des mains de Dominique Voynet, ministre de l'Environnement. Cette remise de prix a eu lieu voici quelques jours lors du 81e congrès des maires de France à Paris.
Plus généralement, cette réalisation est un "plus" pour le développement du tourisme dans l'Avesnois. La commune envisage de "commercialiser" sa structure aux clubs et fédérations sportives. A quelques mètres du gîtes, Anor possède une salle omnisports et une salle de gymnastique neuves. Les environs immédiats du village sont propices à la pratique du jogging, de la marche, du cyclisme, de l'équitation, du VTT… Un lieu Idéal pour les équipes qui veulent retrouver la forme en se mettant au vert.



Anor

Revalorisation du patrimoine - Le gîte de groupe est inauguré !

Le gîte de groupe de la commune a été inauguré vendredi. Intégré dans l'espace Flament ou se côtoient les enfants, les personnes âgées et les adultes, le gîte offre des possibilités de séjour et d'hébergement qui manquaient jusque là.

Publication : Le Courrier de Fourmies

Le 01 Janvier 2001

Vendredi 4 décembre, le président du conseil général du Nord, Bernard Derosier ; la présidente du comité départemental du tourisme, Caroline Charles ; le député-maire de Wignehies, Marcel Dehoux et le président des gîtes de France du Nord, M. Bonneau ont organisé l'inauguration du gîte de groupe.
Faisons tout d'abord un peu d'histoire et retraçons le parcours du gîte de groupe. Au XIXe siècle et ce jusqu'à la guerre 39-45, ce lieu était la maison de maître de l'usine Flament.
Un peu plus tard, l'usine des Glaces de Boussois achetait le site pour en faire un lieu de vacances sociales et l'aménageait en conséquence. Tout change, tout évolue et les colonies s'arrêtent dans les années 80 pour laisser place petit à petit à un espace se dégradant avec le temps. Le conseil municipal précédent décide de faire l'acquisition de ce lieu pour lui redonner vie et activité.
La friche Flament se réalisait donc en 1994 dans le cadre d'une requalification. Les palissades et les murs tombaient pour donner l'Espace François Mitterrand.
En 1996, le bâtiment était mis hors d'eau et trois projets allaient s'enchaîner. Le premier fut celui du centre de restauration scolaire réalisé de février à octobre 1997 pour une ouverture il y a tout juste un an. Ces infrastructures accueillent quelques 220 enfants par jour en moyenne. Avec la société d'HLM l'Avesnoise une opération de logements pour personnes âgées était montée sur une partie des bâtiments, non utilisée. Ainsi naissait la résidence Jean Servais.
Le troisième dossier fut celui du gîte de séjour. La situation géographique d'Anor a ainsi incité le conseil municipal à se lancer dans ce dernier projet. Il le voulait chaleureux, généreux, actif et ouvert. Ouvert à tous les publics, accessible à tous, des plus jeunes aux personnes âgées, en passant par les stages sportifs, les séminaires de tous types, les animations, les besoins locaux de la population.

Cap sur le tourisme
C'est ainsi que le gîte se trouve pourvu d'une petite cuisine équipée, d'une salle de restauration, de chambres personnalisées, au nom des lieux-dits ou des étangs d'Anor, de salles d'eau, de salle de convivialité et d'espaces de détente.
"Le but est aussi et surtout de montrer que dans le Nord il y a de belles choses, d'arrêter de ne penser qu'à soi, mais d'agir pour être considéré, pour valoriser les projets pour construire l'avenir de la jeunesse, et que chacun devienne l'ambassadeur de sa commune, de sa région" expliquait le maire Jean-Luc Pérat lors de l'inauguration.
M. Pérat a également voulu participer au concours organisé par le ministère de l'environnement et le crédit local de France : "Regards sur le développement local" s'adressant aux communes de France de moins de 5.000 habitants ! Neuf cents d'entre elles ont de mandé un dossier, plus d'un cinquantaine en ont déposé dont Anor qui a remporté le premier prix, remis par Dominique Voynet, ministre de l'environnement et de l'aménagement du territoire à Paris.
En conclusion, cet espace est un cadre de vie remarquable, accueillant et apprécié. Financièrement, l'aménagement a bénéficié de plusieurs aides, notamment du conseil général, de l'Etat, la région et l'Europe pour les fonds spéciaux.
La prochaine étape sera l'aménagement extérieur. Jean-luc Pérat a proposé le pari et le challenge de bien entrer dans le XXI siècle et de se donner de réelles ambitions de développement.



Anor

Amélioration du cadre de vie - L'été de tous les travaux

L'amélioration du cadre de vie et la requalification du site des colonies de Boussois sont actuellement les deux axes majeurs de l'aménagement de la commune.

Publication : La Voix du Nord

Le 01 Janvier 2001

En 1991, la municipalité a racheté l'ensemble des bâtiments de l'ancienne colonie des Glaces de Boussois. C'est sur ce site que les enfants de la grande usine verrière venaient autrefois passer leurs vacances. La première tranche des travaux, réalisés par le personnel communal, avait permis la rénovation et l'aménagement. d'un premier préfabriqué affecté à la pratique du tennis de table.
Par la suite, le second préfabriqué à été également aménagé pour accueillir diverses associations anoriennes : les échecs, le jumelage, la danse et l'expression corporelle ainsi que les services sociaux et la PMI.

Un centre de restauration
Mais le travail principal restait à réaliser avec la rénovation du bâtiment principal. C'est maintenant pratiquement chose faite avec les travaux en cours qui ont pour but de réalisation d'un centre de restauration, d'un gîte et de logements.
En effet prévu pour la rentrée des vacances de Toussaint, un self est en train de voir le jour.
Le projet est de regrouper tous les enfants des écoles d'Anor -environ 160-, le midi afin d'offrir à tous une restauration de qualité. La cuisine, scrupuleusement étudiée pour répondre aux normes de sécurité et sanitaires, sera en effet des plus complète : de la légumerie aux salles de préparations froide et chaude, aucun élément n'a été oublié.

Gîte de France
Au dessin du centre de restauration, à l'étage et dans les combles, un gîte de groupe devrait voir le jour à l'été 1998. Celui-ci bénéficiera du label "Gîte de France". Il comportera des chambres pour une, deux, trois, quatre et cinq personnes, une chambre pour personnes handicapées est également prévue. La capacité totale devrait être de 32 lits.
Par ailleurs, les futurs locataires du gîte disposeront d'une terrasse à l'étage, d'un espace de vie et d'une salle de restauration autonome par rapport au self. Selon Jean-luc Pérat maire, de par la proximité immédiate des infrastructures sportives, touristiques et culturelles de la commune, cette structure d'hébergement devrait bénéficier d'un large potentiel de fréquentation.
Le gîte pourra aussi bien accueillir des groupes sportifs que des réunions familiales, et bien évidemment des touristes.
Il est vrai que le nouvel espace en création intègre le Syndicat d'initiatives, la bibliothèque et d'autres structures culturelles et d'accueil. Pour Jean-luc Pérat, il s'agit de réaliser sur le site de Boussois un lieu de vie important".

Dix nouveaux logements
Enfin, dix logements pour personnes âgées complèteront l'aménagement de l'ancienne colonie. Cet ensemble devrait comporter neuf logements de type deux et un de type trois. Un parking ainsi qu'un espace extérieur seront aménagés à l'attention des futurs résidents.
Pour l'ensemble des aménagements : self, gîte et logements, une seule grande chaufferie est prévue, ce qui permettra des économies d'énergie. De plus, dans l'optique de la requalification du site de Boussois, mais aussi pour l'amélioration du cadre de vie, un travail d'enfouissement des réseaux EDF-GDF et France Télécom est actuellement en cours sur toute la rue du Marais. Un travail similaire est aussi envisagé à terme.
Sur un autre secteur du village, le quartier Saint-Gorgon, des travaux du même type accompagnés de la réalisation d'un assainissement et de bordurages ont pour but d'embellir le site de la chapelle. Il convient de noter que l'ensemble de ces travaux n'entraînera pas une augmentation des impôts locaux, et ceci grâce à divers modes de financement et de subventions. Parmi les principaux acteurs, notons la Direction Générale de l'Equipement le Conseil Général (pour le gîte), le Fonds d'Equipement des Communes Rurales, la région (pour les économies).



Anor

Pour une cantine de qualité - Un nouveau centre de restauration

Le nouveau Centre de Restauration de l'Espace François Mitterrand a ouvert ses portes aux enfants de toutes les écoles d'Anor en cette rentrée des vacances de Toussaint. Cet événement s'inscrit dans le cadre d'un aménagement de grande ampleur pour faire de ce site un espace d'accueil et de vie.

Publication : Le Courrier de Fourmies

Le 01 Janvier 2001

C'est dans un Centre de Restauration flambant neuf que les enfants des écoles d'Anor ont pour la première fois mardi 3 novembre pu se restaurer pour le repas du midi.
Installé dans le bâtiment des Anciennes Colonies des Glaces de Boussois, le Centre de Restauration fait partie de tout un ensemble d'Accueil appelé à devenir un des poumons de la commune. En effet, un gîte est actuellement en cours d'aménagement de même que dix logements pour personnes âgées qui seront prochainement attribués.
La structure du Centre de Restauration que les enfants, impressionnés, ont découvert avec émerveillement, répond à toutes les normes de sécurité et d'hygiène.

Un équipement de haut niveau
La cuisine est des plus complète : salles de préparations froides et chaudes séparées, légumerie, aucun élément n'a été oublié. Les aliments sont acheminés selon le principe de la marche en avant avec différents lieux de stockage.
Par ailleurs, les aménagements extérieurs sont en cours et permettront à ce site d'avoir un abord des plus attractif.
Deux personnes sont employées à temps plein pour la préparation des repas et l'accueil au self, et deux autres personnes travaillent à mi-temps pour assurer l'hygiène et le nettoyage du Centre.

Des animations sont proposées sur place
Encadrés par les professeurs et les animateurs, les enfants sont accueillis dans le Centre où quelques explications furent nécessaires le premier jour, les plus petits étant un peu désorientés dans ce nouvel endroit, petite angoisse vite oubliée grâce à la convivialité de l'endroit.
C'est environ deux cent enfants que le Centre accueillera les midis. Les enfants en primaire se servent au self tandis que les plus petits sont servis à table.
A la fin du repas, qui s'effectue dans une salle très lumineuse, une issue de sortie permet une utilisation pratique du lieu. Les enfants sont ensuite répartis dans des salles où diverses activités leur sont proposées en attendant la reprise des cours l'après-midi.
Un emploi du temps minutieusement calculé permet à un autocar d'aller chercher les enfants des différentes écoles afin d'assurer plusieurs services. C'est l'Ecole Saint-Joseph qui arrive la première en compagnie de l'Ecole du Point du jour vers midi. Ensuite vient le tour des enfants de l'Ecole Daniel Vincent et de l'Ecole Maternelle.
Enfin, les enfants de l'Ecole du Centre se voient proposer le service suivant.

Un service de qualité pour tous
Ce nouveau Centre de Restauration était devenu nécessaire du fait des difficultés que rencontrait la commune auparavant avec l'acheminement des repas dans quatre écoles différentes. mais surtout ce nouveau mode de restauration permet de faire bénéficier à tous les enfants des mêmes infrastructures de qualité.
Dans un futur proche, d'autres étapes vont permettre au Centre de Restauration d'avoir un fonctionnement optimal. Les personnes agées qui vont occupés les logements du site se verront proposés un accès à ce service. De même les hôtes du futur Centre d'Hébergement pourront bénéficier s'ils le désirent de cette structure. Enfin, un service à domicile est envisagé dans l'avenir.
L'inauguration officielle du Centre de Restauration se déroulera au début du Printemps l'année prochaine à l'occasion de la toute fin des travaux de l'Espace François Mitterrand qui comprend, rappelons-le, outre le centre de Restauration, un gîte de groupe, des logements pour personnes agées et divers locaux pour les associations.



Anor

Restructuration des colonies de Boussois - Le gîte ouvre ses portes

Lifting réussi pour les anciennes colonies des Glaces de Boussois. Le nouvel Espace François Mitterrand comprend déjà un centre de restauration, des logements et des locaux à l'usage des associations, il vous reste à découvrir le nouveau Gîte de groupe qui ouvrira bientôt ses portes.

Publication : Le Courrier de Fourmies

Le 01 Janvier 2001

Avec la mise en activité du gîte dans quelques jours se concrétise la dernière phase importante de la réhabilitation des bâtiments de l'ancienne Colonie des Glaces de Boussois.
Afin de réserver l'exclusivité de la découverte du Gîte à la population anorienne, le maire d'Anor et la municipalité ont décidé de procéder à une journée "Portes-ouvertes". Celle-ci se déroulera le samedi 27 juin 1998 de 9 h à 12 h.
Après la mise en service du Centre de Restauration en novembre 1997, après l'attribution des logements en décembre 1997, c'est au tour à la troisième phase du projet de devenir opérationnelle.
L'ancienne colonie des Glaces de Boussois, et la friche de l'ancienne usine Flament rebaptisées Espace François Mitterrand, retrouvent vie au cœur de la commune et deviendront un pôle d'accueil et d'animation incontournable. Le Gîte de groupe labellisé "Gîte de France", aura une capacité de 32 places, dont 2 pour personnes handicapées, réparties sur deux étages en chambres de 2 à 6 lits.
Une cuisine équipée moderne, une salle de restauration, une salle de convivialité complèteront l'hébergement et, à court terme, un aménagement extérieur sera mis à disposition.
Cette volonté municipale correspond à une stratégie de faire d'Anor une ville d'accueil touristique, d'ouverture. Cet hébergement collectif utilisable toute l'année deviendra le tremplin de projets et d'actions locales ou extérieures. La gestion du gîte sera assurée par la fédération des Gîtes de France, ce qui permettra d'en optimiser la rentabilité.
Parallèlement à cette porte-ouverte spécifique, d'autres lieux deviendront accessibles : la salle de musique rénovée pour l'ensemble orchestral et l'ensemble choral, le deuxième module pour la PMI, la gymnastique (GEA et APSF), la danse folklorique, (Wojtek et les Galopiots), les échecs et Anor-Echanges.

Portes-ouvertes du Site de groupe, de la salle de musique et du module, samedi 27 juin 1998 de 9 h à 12 h.



Anor

L'espace François-Mitterrand fait peau neuve

«Véritable centre culturel de la commune»

Publication : La Voix du Nord

Le 01 Janvier 2001

Depuis de nombreux mois, les chantiers se succèdent à l'espace François Mitterrand qui était devenu, au fil des années, de plus en plus abandonné. La municipalité a décidé d'en faire un lieu de vie, "véritable centre culturel de la commune", aux dires de Jean-Luc Pérat, maire. C'est ainsi qu'il y a trois ans, la municipalité avait aménagé un module sur le parking même de l'espace, accueillant la bibliothèque, devenue par la suite la médiathèque et le local du syndicat d'initiative.
La seconde tranche de cet aménagement a eu lieu sur le site des anciennes colonies des glaces de Boussois. Ce bâtiment à l'abandon a trouvé une nouvelle vie. Deux chantiers se sont. achevés en novembre dernier. Le rez-de-chaussée du bâtiment a été aménagé en restaurant scolaire, pouvant accueillir plus de 200 enfants tous les midis, ainsi que des personnes âgées.
L'arrière du bâtiment est devenu la résidence Jean-Servet, composée de 10 logements, occupés depuis la Toussaint. Gérés par la société l'Avesnoise, ces logements sont essentiellement réservés aux personnes âgées. Depuis, deux chantiers ont récemment pris fin. Le premier concerne le nouveau gîte de groupe municipal. Installé au-dessus du restaurant scolaire, ce gîte est labellisé "Gite de France". Il pourra accueillir jusqu'à 32 personnes. Les chambres de 2 à 6 lits sont au nombre de sept. Une d'entre elles pourra accueillir des personnes handicapées. Le gîte comprend également une salle de restauration et sa cuisine, une terrasse et un salon de détente. Si la municipalité a fait appel à des entreprises privées pour l'aménagement intérieur, ce sont les services techniques municipaux qui ont réalisé les abords. Déjà de nombreuses demandes arrivent à la mairie, preuve que l'installation d'une telle structure répond à un réel besoin. La municipalité souhaiterait également que ce gîte soit agréé par le ministère de la Jeunesse et des Sports et par l'Education Nationale.
Le second chantier achevé concerne la salle de musique. Depuis un an, l'ensemble orchestral et la chorale devaient répéter dans l'ancienne salle de la Philharmonie. Comme l'a précisé Marcel Paul, adjoint "seules les chaises sont restées".
L'espace Mitterrand compte aussi, depuis le printemps 1997, un module aux multiples fonctions. En effet, il accueille la PMI avec trois salles : une salle d'attente, celle pour le médecin et le bureau de l'infirmière, une salle d'expression corporelle utilisée par la gymnastique d'entretien pour adultes (GEA), l'APSF, les Wojtecks et les Galopiots ainsi qu'une salle réservée au club d'échecs, à l'association Anor-échanges et aux différentes activités périscolaires. Si la remise de clefs s'est effectuée dès l'achèvement des travaux, le public n'avait jusqu'alors pas eu l'occasion de visiter les lieux.
Outre la découverte du gîte de groupe et de la salle de musique, la porte ouverte a également permis aux Anoriens de découvrir ce module. D'ici à la fin de l'année, un appel d'offres sera lancé pour réaliser la voirie de l'espace. Ce sera la Direction départementale de l'équipement (DDE) qui en sera le maître d'œuvre. La municipalité voudrait aménager un parking avec pavage et éclairage mais aussi privilégier un secteur piétonnier. Dès que les travaux de voirie seront réalisés, l'espace Mitterrand sera inauguré dans son intégralité.



Anor

La vie rurale sur les ruines de l’industrie

La commune d'Anor se dote d'un nouvel espace de vie là où, voici plusieurs années, se sont écrites plusieurs pages de l'histoire économique du Sud-Avesnois.

Publication : La Voix du Nord
Auteur : Frank Bazin

Le 01 Janvier 2001

La commune d'Anor a entrepris une reconquête active de ses friches industrielles. Au cœur du bourg, les ruines de l'usine Flament et la colonie des Glaces de Boussois étaient deux verrues qu’il fallait gérer. Au fil des ans, la vie a repris ses droits en ce lieu.
Dans le cadre de la résorption des friches industrielles, les ruines de l'usine Flament, détruite par un bombardement lors de la Seconde Guerre mondiale, ont été mises à zéro. Lors de ces travaux des plates-formes ont été aménagées et les réseaux d'alimentation posés. Là, dans quelques années, des pavillons pourraient sortir de terre.
Avant la réalisation de ce dernier projet, les autorités locales ont décidé la réhabilitation de plusieurs bâtiments préfabriqués. Ces installations sont aujourd'hui le siège d'une riche vie associative - tennis de table, échec, relations internationales, syndicat d'initiative, bibliothèque... Un bâtiment voisin, en dur, abrite l'école de musique et la chorale (salles en réfection), le judo, la salle des anciens…
Le gros morceau de la reconquête était les bâtiments des Glaces de Boussois. Ces constructions se sont greffées au fil des ans à la maison de maître du propriétaire de l'usine Flament. Deux ailes ont été édifiées par le passé, afin d'accueillir pendant la période estivale, les enfants du personnel de la verrerie sambrienne.
La municipalité, lors des premiers et actuel mandats de Jean-Luc Pérat, a conduit en ce lieu trois projets distincts. Un espace de restauration scolaire a ouvert ces portes au public scolaire, au lendemain des vacances de La Toussaint. En plusieurs services, et grâce au transport par bus des enfants des écoles hors centre-bourg (route d'Hirson et Point-du-Jour), toutes les classes des écoles publiques ou privée peuvent bénéficier de ce service. Les lieux sont gais et fonctionnels. Au niveau de la fabrication des repas, la commune a choisi de faire réaliser un outil conforme aux normes les plus strictes et les plus récentes, tant sur le plan de la sécurité que sur celui de la santé. La cuisine est également prévue pour une livraison de repas à l’extérieur du restaurant. Ce qui permettra, dans les prochaines années, la mise en service d'une livraison de repas pour les personnes à mobilité réduite.

L’hébergement
Dans les deux ailes du bâtiment la municipalité a confié à L'Avesnoise le soin de faire réaliser dix logements : un de type F3, huit de type F2. Le dernier appartement est conservé par la commune pour y installer l'espace détente du gîte de groupe. Les appartements sont en priorité destinés aux personnes âgées. Il s 'agit de proposer des logements sociaux pour permettre à des seniors du village de venir habiter à proximité des commerces et de la vie du centre-bourg. Ces locataires pourront bénéficier de la prestation du restaurant municipal.
Les appartements sont chauffés au moyen d'une chaudière collective. Mais chaque logement dispose d’un compteur calorifique, permettant d'individualiser les factures.
Grâce à deux paraboles, les locataires auront accès à des dizaines de chaînes. Le décodage éventuel des programmes reste toutefois à leurs frais.
Le troisième aspect de la réhabilitation est la réalisation d’un gîte de groupe aux premier et deuxième étages de la maison de maître, dans une des ailes et dans l'un des appartements. Sur chacun des deux niveaux principaux, quinze personnes pourront être hébergées. Elles disposeront, dans l'aile, d'une salle où elles pourront préparer leurs repas. Mais elles auront également la possibilité de demander à ce que ces repas soient préparés, moyennant rétribution, par le restaurant collectif.
L'animation de ce gîte sera confiée à un employé communal, éventuellement recruté dans le cadre des emplois-jeunes. Sa mission consistera à proposer des "menus" intégrant l'hébergement, la restauration et les activités. Comme la commune est propriétaire du gîte, mais aussi des équipements sportifs locaux, il est envisageable d'accueillir des club sportifs régionaux pour leur proposer des séjours comprenant I’oxygénation, la détente, l’entraînement… La promotion de ce gîte sera assurée au niveau national, voire international. Référencé Gîtes de Ftance, il bénéficiera des moyens de communication de cette fédération.
Globalement, cet important chantier a coûté quelque 7 millions de francs. Mais de nombreuses subventions sont venues alléger la part communale. Quelques aménagements restent à réaliser, un espace ludique et une zone de détente sur l'arrière des bâtiments, au bénéfice tant des locataires des appartements que de ceux du gîte.



Anor

MAIRIE D'ANOR


5 et 5 bis place Léo Lagrange
BP n°3 - 59186 Anor

Tél. 03 27 59 51 11